MORGAN (B)

Dimanche 21/07 14:15
Scène Baloise

Échappé du 77, le beatmaker bruxellois trace désormais sa route en solo. Après avoir fait les présentations avec Fleurs Confinées il y a trois ans, Morgan revient avec Chéri. Un EP dans lequel il se montre plus vulnérable que jamais. Il y évoque le temps qui passe (“Doucement”, en featuring avec Roméo Elvis), les sentiments complexes post-rupture
(“L’autre soir”), la recherche d’affection dans des moments de solitude (“Téléphone”), les  tentations (“Cool”) et nos contradictions (“Étoiles”). Une collection de titres intimes aux influences multiples.

Dans ses morceaux, le producteur tient à se montrer le plus honnête et sincère possible.  Morgan ne joue pas un rôle. Il se présente comme il est, expose ses failles et dévoile sa douceur. Pas question de jouer au dur. La sensualité occupe une grande part de son projet.  Dans sa manière de chanter, d’abord, avec une voix chuchotée et brumeuse. Dans ses
paroles, ensuite. Le trentenaire aborde l’amour sous tous les angles. Et puis sur scène. Le jeune artiste n’hésite pas à bouger et danser de manière suggestive à certains moments. Les hommes, aussi, peuvent être sexy, clame-t-il.

C’est d’ailleurs à travers la danse que le Bruxellois fait connaissance avec la musique. A 7 ans, plutôt que de faire du breakdance comme il le souhaite, il se retrouve à suivre des cours de danse classique. La musique passe d’abord son corps. Morgan apprend par la suite la guitare, lorsqu’il rejoint les scouts. Grâce à plusieurs rencontres (un membre du boys band Zaboys et le pianiste Elvin Galland), il découvre plus tard le logiciel Logic Pro et la production. Il se donne le défi de devenir le meilleur beatmaker possible.

Ça tombe bien, son meilleur ami, Peet, veut se lancer dans le rap. Le 77 prend rapidement forme avec l’arrivée de Félé Flingue et de Rayan, le manager. Le succès dépasse rapidement les frontières belges, pour conquérir la France et le Canada. Lorsque l’aventure prend fin, Morgan s’interroge sur ses envies. Il n’avait jamais pensé se lancer en solo. A la suite d’une peine de cœur, il se met à écrire. Sa manière à lui d’évacuer, de guérir. Ces bouts de textes et réflexions deviennent finalement des chansons.

Ce nouveau projet lui donne l’occasion d’élargir sa palette musicale, après des années à être resté dans les codes du hip-hop. Morgan veut toucher à tout : de la drum’n’bass au rock, en passant par l’électro et la pop. Hyperactif et passionné, il tient à rester en dehors des cases et à se renouveler constamment. Pour ses prochains projets, il pense amener davantage d’instruments acoustiques. Le dernier morceau de son EP, “Etoiles”, amorce déjà ce virage.

À découvrir le même jour